Traitement esthétique par radiofréquence

Le traitement esthétique par radiofréquence

Traitement esthétique par radiofréquence

Technique

Elle est basée sur l’émission d’ondes électromagnétiques à très haute fréquence passant à travers la peau et qui produisent de la chaleur dans les tissus sous-cutanés. Cette chaleur induit une rétraction et une production de collagène qui améliore la fermeté et la tension cutanée. Plusieurs appareils existent, certains associant de la lumière pulsée à l’émission de radiofréquence.

 
 

Demandez un rendez-vous

 

Indications des courants de radiofréquence

La radiofréquence est surtout utile pour lutter contre le relâchement de la peau (ovale du visage, cou, aspect fripé des joues et des pattes d’oie, ventre, bras…).
Associée à la lumière d’un laser ou d’une lampe flash, elle peut aussi avoir des résultats dans d’autres indications :

  • épilation des fins duvets blancs et clairs du visage
  • photorajeunissement du visage, cou, décolleté, dos des mains avec amélioration nette du velouté de la peau et uniformisation du teint
  • traitement des varicosités
  • réduction des cellulites localisées avec amélioration de l’effet peau d’orange.

La méthode

Selon la zone traitée on applique une pièce à main sur la peau. L’application des ondes de très haute fréquence est ressentie comme une chaleur à chaque tir. Toute la zone de peau que l’on veut retendre est traitée. Sensibles mais supportables, les séances sont espacées de 3 semaines. Certains appareils traitent le relâchement cutané en une seule séance. Une application préalable de crème anesthésiante ou l’insensibilisation par de l’air froid sont possibles. Certains appareils plus puissants peuvent nécessiter la prise préalable d’antalgiques. Le nombre de séances pour traiter : visage ovale et cou, ventre, bras varie de 1 à 5 séances selon l’appareil et la technique utilisée

Inconvénients et avantages

La séance se termine sans marque ou avec seulement quelques rougeurs et gonflements passagers (24 à 48h). Les résultats sont visibles, en moyenne, à partir de la 3ème séance. Suivant l’indication : on peut obtenir un aspect lissé, une amélioration de l’élasticité et de la tonicité, un ovale raffermi, un effet « bonne mine ». En général, les résultats s’améliorent pendant encore quelques mois après la fin du programme. Ils sont durables dans le temps. On maintient le résultat avec une séance tous les 3 à 4 mois (cela varie en fonction des appareils).

Épilation définitive Laser

Épilation définitive au laser

 

Presque chacun d’entre nous a des poils indésirables sur une région de son corps.

Malheureusement, les méthodes d’épilation traditionnelles peuvent être fastidieuses, douloureuses et coûteuses au fil du temps. Le rasage peut durer une journée, la cire quelques semaines, mais aucune de ces méthodes n’a des résultats sur le long terme et c’est là que repose la vraie efficacité de l’épilation au laser.

 

Demandez un rendez-vous
 

1) Epilation progressivement définitive

Alma Lasers Soprano

Enlevez les poils disgracieux plus rapidement et plus efficacement avec le laser.

  • Pour tout le corps
  • Pour tous les types de peau, y compris la peau bronzée
  • Pour épiler les hommes comme les femmes
  • Économique
  • Résultats satisfaisants en quelques séances

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour éliminer les poils, le laser émet de douces pulsations d’énergie qui pénètrent dans la peau jusqu’au follicule du poil. Cette énergie est ensuite absorbée par le follicule pileux pour le détruire afin que le poil ne puisse plus repousser et que vous en soyez débarrassé définitivement.

Suis-je un(e) candidat(e) pour une épilation au laser ?

L’épilation définitive au laser peut être appliquée sur toutes les régions du corps et sur tous les types de peau (même la peau bronzée ou foncée).

Alma Laser Soprano SHR

Est-ce douloureux ?

Le traitement ne cause qu’un léger inconfort. Les patientes comparent souvent la sensation au claquement d’un élastique.
Une légère rougeur ou un œdème localisé peut parfois se produire, mais cela disparaît généralement dans les premières 24 heures suivant le traitement.

Combien de traitements sont requis ?

Les patients verront généralement des résultats en 6 – 8 traitements. Plusieurs facteurs, tels que la couleur et la densité du poil, le teint, peuvent faire varier le nombre de séances laser.
Votre médecin esthétique vous parlera des variables pouvant affecter vos résultats personnels.

2) Autres indications des lasers médicaux esthétiques

  • Détatouage au laser
  • Laser vasculaire (couperose, érythrose, rosacée, télangiectasies et varicosités).
  • Éclat du teint
  • Pores dilatés
  • Taches pigmentaires
  • Relâchement cutané
  • Traitement de l’acné au laser

Peeling chimique

Traitement esthétique par peeling chimique

 

Peeling chimique
Le peeling est une technique consistant à appliquer une substance acide sur la peau. Ceci a pour but de léser la peau en superficie (exfoliation). Il existe donc une lésion de la peau après un peeling, nécessitant des précautions pour éviter les risques de taches sur la peau. Cette exfoliation provoquée par le peeling fait partir les cellules superficielles de la peau (où se situent les taches brunes) et stimule les fibroblastes et la production de nouveau collagène (néocollagénogénèse qui apparait en deux à 3 mois), ce qui permet de rendre la peau plus élastique, plus épaisse et plus lisse.

 
 

Demandez un rendez-vous

 
Le peeling permet de lutter contre :

  • les dégâts cutanés liés au soleil : taches brunes, teint brouillé, petites rides (voire rides profondes pour le peeling profond)
  • les pigmentations de la peau telles que le masque de grossesse
  • l’acné et les cicatrices d’acné.

Les produits employés pour réaliser un peeling sont le plus souvent : l’acide glycolique (un acide de fruits dérivé de la canne à sucre) et les autres acides de fruits pour les peelings superficiels, la résorcine pour des peelings moyens, le phénol pour les peelings profonds. L’acide Tri Chloro Acétique (TCA) peut quant à lui être utilisé pour l’ensemble des peelings en fonction de son pourcentage de concentration et de son mode d’application.

Il existe trois types de peelings en fonction de la nature de l’exfoliant, de la concentration du produit, du temps d’application, de la quantité appliquée … :

Les peelings doux ou superficiels

Ils consistent à irriter et exfolier légèrement la couche superficielle de la peau. Ce sont les peelings les plus couramment pratiqués.

On peut utiliser pour les peelings superficiels du TCA à faible concentration, des Alpha Hydroxy Acides ou des Beta Hydroxy Acides etc.

Un produit couramment utilisé est l’acide glycolique, un acide de fruits extrait de la canne à sucre, non toxique et non allergisant pour la peau. Pour le peeling à l’acide glycolique, votre médecin esthétique applique l’acide glycolique au moyen d’une compresse, d’un pinceau, d’un coton…sur la peau du visage.

Plusieurs séances de peeling à l’acide glycolique sont nécessaires (entre trois et dix en moyenne), espacées d’une à 4 semaines, en association avec des applications le soir sur le visage d’une crème à l’acide glycolique.

La peau est ensuite desquamative pendant une semaine et rosée. Tant que le rosissement perdure, il est impératif de se protéger du soleil pour éviter les taches solaires.

L’autre produit régulièrement utilisé pour le peeling superficiel est le TCA (Acide Tri Chloro Acétique), un dérivé de l’acide du vinaigre, provoquant un blanchiment de l’épiderme par coagulation des protéines, concentré entre 10 et 25%. Le peeling au TCA se pratique sur une peau dégraissée par votre médecin esthétique avec de l’ether ou de l’acétone. Le TCA est appliqué au moyen d’une compresse, d’un coton, d’un coton-tige…

Le TCA provoque une sensation de cuisson voire de brûlure car les protéines superficielles sont coagulées par le produit. Votre médecin esthétique peut alors effectuer plusieurs applications de TCA pour augmenter la profondeur d’action du produit, puis il applique des compresses humides pour stopper l’action du TCA.

La peau est ensuite desquamative pendant une semaine et rosée. Tant que le rosissement perdure, il est impératif de se protéger du soleil pour éviter les tâches solaires.

Le peeling superficiel peut être utilisé pour prévenir et traiter le vieillissement de la peau (rides, teint terne, tâches brunes…), la peau tabagique, l’acné et les pore dilatés…

Le peeling doux donne un « coup d’éclat » au teint, affinent le grain de peau et permettent d’estomper les tâches brunes ou tâches solaires.

Après le peeling, la peau est rosée, elle peut desquamer (perdre des cellules mortes) légèrement. On considère qu’ils permettent de reprendre une vie sociale rapidement. On peut donc refaire assez régulièrement un peeling doux sans grands risques.

Les contre-indications du peeling superficiel sont notamment :

  • l’herpès
  • la grossesse
  • les maladies de peau évolutives (eczéma…)
  • un phototype élevé
  • une photoprotection insuffisante etc.

Les effets secondaires du peeling superficiel sont notamment :

  • une poussée d’herpes
  • une réactivation de l’acné
  • une rougeur persistante
  • une hyperpigmentation post inflammatoire (tâches brunes), notamment chez les phototypes foncés

Les peelings moyens sont un peu plus profonds

Le peeling moyen a pour but d’estomper des taches solaires résistant aux peelings superficiels, ou les petites rides. Ils ont un effet lissant sur la peau. Après le peeling, la peau est rosée puis brunit et desquame pendant environ une semaine. On les compare souvent à un coup de soleil important.

Les peelings forts ou profonds

Ils constituent une véritable brûlure à l’acide et sont réservés aux cicatrices ou rides profondes. Le peeling profond est comparable à une brûlure de la peau qui va emporter une partie de la peau, avec pour conséquence d’estomper les cicatrices, les rides et de lisser la peau. Les suites immédiates du peeling profond sont donc marquées par une rougeur voire des plaies, qui se recouvriront de croûtes qui s’éliminent généralement en 1à deux semaines. Il est possible d’observer des rougeurs pendant plusieurs semaines.

Toxine Botulique

Traitement des rides du visage par la toxine botulique

Botox
La toxine botulique est une substance excrétée par une bactérie. En médecine, elle peut être injectée localement dans des muscles afin de provoquer une paralysie temporaire. Sa fiabilité, mise à l’épreuve depuis plus de 40 ans notamment en ophtalmologie et en neurologie, est utilisée en médecine esthétique depuis les années 1990 pour atténuer les rides d’expression au niveau du visage.

 
 
 
 

Demandez un rendez-vous

 

Indications

L’injection de toxine botulique permet d’atténuer la ride du lion située entre les deux yeux, les rides frontales, les pattes d’oie au coin des yeux, les plis d’amertume au coin de la bouche.

Bénéfices

Les rides d’expression liées aux contractions musculaires du visage sont lissées.

Résultats

Les résultats sont visibles après quatre jours et durent 4 à 6 mois. Après plusieurs années de traitement régulier, les rides peuvent disparaître pendant 6 mois à un an.

Déroulement du traitement

La toxine botulique est injectée directement dans les muscles impliqués au moyen d’une aiguille fine.

Que faire avant le traitement?

Un diagnostic personnalisé est établi lors du premier rendez-vous. Une heure avant le traitement, selon le niveau de sensibilité individuelle, une crème anesthésiante peut être appliquée par le personnel soignant ou par le patient sur la zone à traiter.

Que faire après le traitement?

La reprise des activités est immédiate. Les éventuels hématomes ou rougeurs sont passagers. La molécule étant sensible à la chaleur, on s’abstiendra pendant les premières 48 heures de toute chaleur extrême, tel le sauna et le hammam. L’exposition solaire est également déconseillée, les massages et frottements sont à éviter sur la zone traitée pendant ce laps de temps. Un délai de 2 mois est nécessaire entre deux séances afin d’éviter la production d’anticorps par l’organisme.

Complications

Les effets indésirables, tels la ptôse des paupières supérieures ou le regard « méphistophélique », sont toujours réversibles. Ils peuvent faire l’objet d’une injection de retouche, mais sont le plus souvent régressifs

Injectables résorbables

Les injectables résorbables – Injection acide hyaluronique

Injectable résorbables
Les rides, les creux, la maigreur importante du visage sont difficiles à vivre pour certaines personnes. Les produits de comblement permettent de corriger ces imperfections, mais il faut bien en connaître les avantages et les risques potentiels.

 
 
 
 
 
 

Demandez un rendez-vous

 

Pourquoi ?

Le comblement s’adresse en premier lieu à l’atténuation des rides du visage, principale conséquence du vieillissement de la peau. Cette technique peut également corriger les irrégularités en creux ou dépressions de la peau, en lui redonnant du volume en injectant un produit dit de comblement.

Parmi les produits de comblement il faut distinguer deux grandes catégories : les produits résorbables, à effet réversible qui seront dégradés et vont être absorbés par la peau et les produits non résorbables à effet irréversible qui resteront définitivement dans la peau.

Dans la très grande majorité des cas, les médecins esthétiques utilisent des produits de comblement résorbable, et en particulier l’acide hyaluronique. Il permet de combler les rides fines, sur le pourtour de la bouche par exemple, mais aussi des rides plus profondes comme les sillons nasogéniens (rides qui joignent l’extérieur de narines à l’angle externe de la bouche). L’acide hyaluronique peut être également utilisé pour donner du volume aux pommettes lorsqu’elles sont creuses, combler des cernes, redessiner et donner du volume aux lèvres.

Certains produits sont appelés semi résorbables car ils stimulent la formation du collagène sur le site d’injection. L’acide polylactique, qui en est le représentant principal, n’a pas un effet volumateur immédiat. Il donne du volume de façon retardée.

L’injection de produits non résorbables est fortement déconseillée du fait du caractère irréversible du traitement. Si le résultat obtenu n’est pas satisfaisant, on ne peut espérer d’amélioration alors qu’avec un produit résorbable, même en cas de résultat non satisfaisant, celui disparaîtra avec le temps. Ces produits non résorbables ont aussi la particularité de pouvoir être reconnus comme un corps étranger par l’organisme qui peut alors déclencher une réaction de rejet contre eux : c’est le granulome.

Comment ça marche ?

Pour combler une ride, le produit est injecté dans l’épaisseur de la peau, dans le derme moyen ou profond selon le type de produit utilisé. Lorsqu’il s’agit de redonner du volume, l’injection à lieu sous la peau et parfois même en sous musculaire.

Le produit a une première action liée au volume du produit injecté qui, par sa simple présence sous la peau, la gonfle. De plus, le caractère hydrophile de ses composants attire des molécules d’eau qui participent également à la restauration des volumes. Les produits les plus récents ont une durée de vie moyenne variable suivant les patients de l’ordre de 1 an, délai à partir duquel il faudra recommencer le traitement pour obtenir le même effet esthétique.

Comment ça se passe ?

Une première consultation permet à votre médecin esthétique d’examiner la zone à injecter, d’écouter les attentes de son « patient ». Il s’agit le plus souvent d’une personne en parfaite santé et qui ne souhaite qu’une intervention d’ordre esthétique. Votre médecin délivre les informations sur le produit et sur les risques.

Une analyse précise de l’ensemble du processus de vieillissement du visage est fondamentale car votre médecin esthétique pourra être amené à recommander l’utilisation combinée de produits et de techniques différentes, visant à obtenir une action plus globale.

Le comblement est une intervention dans la grande majorité des cas à visée esthétique et donc à ce titre bien évidemment non pris en charge par la Sécurité sociale. Lors de cette consultation, le médecin doit établir et remettre un devis détaillé. Il fera ensuite signer lors de la consultation où à lieu l’injection, un formulaire de consentement dit « éclairé » dans lequel le patient reconnaît avoir été informé des risques liés à cette technique. Comme pour les processus de cicatrisation, il n’est pas possible de connaître la réaction individuelle de la peau à l’injection d’un produit avant de l’avoir réalisée. La prescription d’une crème anesthésiante à appliquer en couche épaisse sur les zones à traiter, est effectuée.

Le jour de l’intervention, l’injection en elle-même étant sensible à douloureuse, le patient s’est préparé en appliquant une crème anesthésiante 1 à 2 heures avant le rendez- vous sur le site à injecter convenu. Dans 9 cas sur 10 cette préparation est suffisante. Dans des zones très sensibles, et au cas par cas, l’anesthésie peut être complétée en injectant un anesthésique local à proximité d’un nerf de la face (1 cas sur 10). Une dernière solution de prise en charge de la douleur est d’utiliser des produits de comblement mélangés, eux-mêmes, à un anesthésique. Plus le produit de comblement utilisé va être épais, plus le diamètre de l’aiguille utilisée est important et plus le risque de douleur augmente. Les interventions de comblement sont globalement très bien tolérées.

Il existe plusieurs techniques d’injections. Tout d’abord, la technique dite rétro traçante qui consiste à piquer sous la zone à injecter, le plus loin possible et à injecter en même temps qu’on retire l’aiguille. D’autres techniques consistent à injecter en éventail, en nappage, en quadrillage ou encore en multi poncture (une série de piqûres autour de la région à traiter). Les techniques sont choisies par votre médecin esthétique selon le type de rides ou leur localisation. Plus le produit de comblement est fluide, plus on va le mettre haut dans le derme, plus le produit est épais, plus on va l’injecter profondément. Les produits de comblement qui visent à redonner un volume important peuvent parfois être injectés au contact même de l’os, sous le plan musculaire.

L’intervention, en elle-même, dure environ un quart d’heure à vingt minutes. À la fin de la séance, les zones infiltrées peuvent présenter de petites rougeurs, ou boursouflures et éventuellement des petites ecchymoses (bleus) au point de piqûre. Il n’est pas nécessaire de faire de pansement. Un simple maquillage permet de dissimuler les marques transitoires du traitement. En appliquant de la glace, on évite que les rougeurs persistent trop longtemps. Elles persistent quelques heures et les ecchymoses une semaine. Mais là encore, le maquillage peut aider à passer la phase disgracieuse.

Quand ?

Les produits de comblement sont le plus souvent utilisés pour combler des rides jugées inesthétiques. Cela concerne particulièrement le visage, autour de la bouche (rides péribuccales), au coin du nez (sillons naso-géniens), à l’angle des yeux (rides à pattes d’oie) éventuellement au milieu du front (rides du lion). Ils peuvent aussi être utilisés diminuer les cernes autour des yeux. Contrairement aux poches qui sont en relief, les cernes sont en creux et peuvent bénéficier du traitement de comblement.

La vallée des larmes, les pommettes, et éventuellement les joues peuvent bénéficier des injections de produits de comblement. Il s’agit alors de modifier les volumes, et les quantités de matériel injecté sont plus importantes et plus profondes.

Les gammes de produit commercialisé sont étendues. Il ne s’agit pas de médicaments mais de dispositifs médicaux commercialisés, et proposent en général 3 à 4 dérivés pour le même agent de comblement : un pour les rides fines, un pour les rides moyennes et un pour les rides profondes.

Quel résultat attendu ?

L’injection de produits de comblements permet d’atténuer ou de faire disparaître des rides, d’améliorer les volumes, et d’obtenir au final une impression de rajeunissement du visage.

Quels sont les effets secondaires ?

Il y a peu d’effets secondaires avec l’acide hyaluronique. Ce sont principalement les ecchymoses (petits bleus) aux points d’injections. Avec les produits non résorbables, qui en principe ne doivent pas être utilisés en médecine esthétique du fait de leur caractère irréversible, des granulomes ou de modification des volumes à long terme peuvent survenir.

Conseils avant-après ?

Avant l’intervention, il faudra éviter tous les médicaments ayant une action anticoagulante (aspirine, anti-inflammatoires ou anti-coagulants) pour prévenir les ecchymoses. En cas de traitement anticoagulant au long cours prescrit pour des indications cardiologiques, il faudra discuter de ce point précis avec son médecin avant toute modification éventuelle de traitement.

Après les injections, un contrôle 8 ou 15 jours après est recommandé, notamment chez les patients qui ont des rides très profondes. Ce premier contrôle permet à votre médecin esthétique de compléter éventuellement son intervention. Il propose en général ensuite (et suivant les moyens financiers du patient), une consultation annuelle.

Pendant les premiers jours, il faut éviter les UV et tout ce qui est chaleur à type de sauna ou de hammam. En cas d’injection péribuccale, on attendra quelques jours avant de réaliser des soins dentaires.